Ange-démon éthiopien

Rouleau magique éthiopien

Complété le 29 mars 2018


"Grâce à une rencontre avec un peintre d'icônes éthiopien, j'ai pu comparer le monde de l'icône byzantine avec celui de l'icône et des rouleaux protecteurs éthiopiens. J'entrais dans un monde fascinant, dont je ne suis pas encore entièrement sorti..."


Possession et/ou protection contre la possession, rouleau magique éthiopien, 21ième siècle,
 aquarelles végétales Lutea, © Eric Itschert.

Sur ce dessin, on peut imaginer le possesseur du rouleau magique éthiopien levant les bras dans une position d'orant. Il est chevauché soit par son daïmôn gardien (dans ce cas ce sont des ailes qui encadrent le visage supérieur), soit par un démon extérieur (portant des cornes animales) venant l'habiter. Les démons viennent habiter les humains sous toutes sortes d'apparences: animales, humaines ou angéliques. Le mot "démon" est à prendre au sens grec antique du terme: il peut être lumineux ou sombre.

Le visage inférieur, aux yeux humains, représente celui du porteur du rouleau. Le visage supérieur, aux yeux ronds et "hallucinés", est celui de l'esprit qui est venu habiter l'homme. Le démon tient l'homme aux épaules, si c'est un ange alors il est en train d'extirper les maux de l'homme.

Certains disent que le daïmôn-ange d'un talisman n'est en aucun cas un esprit agresseur, mais un 'Prince des esprits', familier des dabtaras qui l'invoquent en lui demandant de convoquer le ou les démons responsables des maux de la victime. Étant de nature angélique il chassera le(s) démon(s). Cet esprit de nature angélique peut terrifier hommes et démons, mais il ne prendra jamais d'apparence laide et ne fera jamais le mal. Pour invoquer un Prince des esprits il faut se tenir à des règles de pureté.


"Tu iras au bord d'une rivière dont l'eau sera pure; tu seras accompagné d'un enfant mâle impubère sain et sans aucune tache sur la peau. Ses traits seront parfaits et son corps n'aura aucun défaut. L'enfant te servira de médium..." (Le Livre de Protection).


Le vêtement du possesseur du rouleau est décoré de motifs traditionnels. Son corps est entouré d'éclairs ou d'éclats de lumière, accentuant le côté magique de la protection.

Dans les rouleaux magiques éthiopiens, archétypes et mandalas sont utilisés d'une manière tout à fait magistrale, ils ont une incidence très puissante sur leurs utilisateurs. Les titres sont secondaires, ce sont les dessins qui ont de l'importance. La légende figurative n'est pas la vérité du talisman. Le talisman se rapporte à ce qui est caché. Comme tout tableau symbolique, le rouleau magique éthiopien permet une infinité d'interprétations et de variations créatives. Selon le dabtara consulté, on aura une lecture tout à fait différente d'un motif similaire. La difficulté supplémentaire est le contexte dans lequel le motif est inséré. 

Bien et mal sont subtilement évoqués et tout dépend finalement de l'âme du dabtara et du lecteur: si l'âme est lumineuse ils liront le rouleau de manière positive, si leur âme est sombre ils verront du mal dans le dessin. C'est un peu comme la lecture des cartes du tarot. J'insiste toutefois sur le fait qu'un dabtara tentera presque toujours de faire le bien, contrairement à la magie copte d'Égypte où l'on ne négligera pas à l'occasion d'utiliser la magie la plus noire...

Bibliographie: 


- "Le Livre de Protection", traduction italienne de 1926
- "Rouleaux magiques éthiopiens" Jacques Mercier aux éditions du Seuil, 1979
- Entretiens avec un iconographe d'Addis Ababa, 1996


Saint Michel Archange


Il y a bien souvent un parallèle à faire entre les motifs des rouleaux magiques et ceux des icônes éthiopiennes. L'icône ci-bas est une commande pour l'Afrique, peinte à partir d'un modèle de mon atelier, et adaptée textes y compris au pays d’accueil. Dans l'icône, contrairement au talisman, c'est le titre, la légende, le nom qui parachève l'icône et la couronne. Le nom peut être écrit en abrégé. Mais sans le titre, ici Saint Michel Archange écrit en guèze, l'icône ne peut pas commencer à agir.


Icône de saint Michel Archange, commande pour une église chrétienne d'Érythrée,
© Eric Itschert


Le visage de l'archange


Consécration de l'icône et installation dans l'église Saint-Michel







Commentaires

Articles les plus consultés