Le centre et les anges des quatre directions

Quand un talisman permet un infini d’interprétations...


Talisman éthiopien


Pour clore cette présentation sommaire des rouleaux magiques éthiopiens, je voudrais donner un dernier exemple de talisman.


"Protège mon cœur, ne lui permets pas d'habiter en un autre lieu ni de dépendre d'une autre personne ou d'un esprit étranger; que mon cœur s'établisse/se rétablisse en moi."



On peut lire ce talisman comme 'Les quatre Anges qui portent les quatre coins du Monde' . Ils sont ailés et gardent les points cardinaux. Alors le Centre est 'La Face divine cachée', ou le Christ Homme-Dieu prototype de la perfection et de la pureté que doit atteindre tout homme. Il y a une certaine analogie entre ce dessin et celui de la Jérusalem Céleste, où le Christ est l'Agneau de l'Apocalypse au centre, et où chaque point cardinal est gardé non par un mais par trois anges.

On rejoint aussi la symbolique du disque P'i, où au centre se trouve 'ce qui est caché' et à la périphérie les manifestations. Le cercle est bouclé.

Mais on peut encore lire ce talisman de manière plus pratique: au centre est le destinataire du rouleau, il n'a pas un mais quatre anges gardiens qui gardent chacun un des points cardinaux, un des 'quatre chemins'...





Commentaires

Articles les plus consultés