Satyres et faunes

Archives, 16/05/2014, modifié 7/03/2016 

Deux sculptures antiques 


La première statue. 


La première statue se trouve aux Musées capitolins de Rome. Elle a été donnée par le pape Benoît XIV aux Musées capitolins en 1750. Le jeune satyre est reconnaissable à ses oreilles animales très pointues. Son coude gauche est appuyé sur un tronc d’arbre, en une pose d’abandon détendue, fléchie sur le côté selon une attitude typiquement « praxitélienne ». La peau de panthère passe en oblique de l’épaule droite au flanc gauche. Le nœud se situe sur l’épaule. Le satyre s’apprête à jouer un air de flûte.


Sculptures, Voyage à Rome, jeune satyre nu, peau de panthère, satyre, faune, panthère, flûte, sculpture antique,

Sculptures, Voyage à Rome, jeune satyre nu, peau de panthère, satyre, faune, panthère, flûte, sculpture antique,

Sculptures, Voyage à Rome, jeune satyre nu, peau de panthère, satyre, faune, panthère, flûte, sculpture antique,


Jeune satyre se préparant à jouer un air de flûte, Musées capitolins de Rome. Photos © Eric Itschert.

Satyres et faunes. 


Les satyres gambadent dans les forêts et sur les collines, de l’Ethiopie à l’Inde. Ils sont symboles de vitalité, de fécondité et d’énergie vitale. Ce sont des créatures mi- animales, mi- humaines, parfois ils ont même des pieds de boucs. Ils ont des cheveux hirsutes et des oreilles pointues. Leur front est paré de deux petites cornes, une queue de cheval ou de chèvre orne le bas de leurs reins. Sensibles aux plaisirs, ils adorent boire du vin, jouer de la syrinx ou de la flûte, danser avec les ménades et les nymphes avec lesquelles ils cherchent souvent à assouvir leurs besoins sexuels toujours trop pressants. Ils font partie des cortèges de Dionysos et portent particulièrement en cette occasion des peaux de panthères. Leur chef est Silène, autrefois père nourricier de Dionysos. Les satyres correspondent aux faunes chez les romains… 


La deuxième sculpture. 


La deuxième sculpture montrée se trouve aux Musées royaux d’art et d’histoire à Bruxelles. C’est un jeune satyre nu qui joue avec une panthère. Il est reconnaissable à ses oreilles pointues et à la présence d’une petite queue. Il fait partie des suivants de Dionysos : il porte la peau d’une panthère sur lui. Cette statue est remarquable par son bon état de conservation.



Sculptures, jeune satyre nu, peau de panthère, satyre, faune, panthère, flûte, sculpture antique,
Satyre à la panthère, photos © Eric Itschert

Sculptures, jeune satyre nu, peau de panthère, satyre, faune, panthère, flûte, sculpture antique,

Sculptures, jeune satyre nu, peau de panthère, satyre, faune, panthère, flûte, sculpture antique,


Satyre à la panthère, réplique romaine d’une des variantes d’un groupe hellénistique célèbre. Marbre, hauteur 150,5 cm. D’après un original datant de la fin du IIe siècle avant J.-Chr. Inv. A.1143, Musées royaux d’art et d’histoire à Bruxelles. Photos © Eric Itschert. 




page précédente – 8 – page suivante 


Commentaires

Articles les plus consultés